temps

Publié le par denis heudré

hélas
le temps est lisse

au mât du temps
mon corps s'agrippe
                      et glisse
mes mains s'accrochent
                      et crissent

monter pour retomber

s'en va
le temps sans vie



poème repris dans le n°1 de la revue L'écho d'Orphée

Commenter cet article

Patrick 15/11/2005 14:12

Ah ce temps ! Impossible de le tenir par la main !