épaules

Publié le par denis heudré

je regardais la ville
se goinfrer
de mauvaises pensées

même les lumières
avaient quelque chose
de mauvais

leur voix avait l'éclat
des lames d'épées
sorties des fourreaux

on les savait ailleurs
dans d'autres vapeurs
nuages avec un grand haine

ils se sont battus
écrits d'épaules
dans la nuit

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 24/11/2007 08:09

Peur de ces voix-làBesoin de celles des poètes !