coin

Publié le par denis heudré

froid
de sable blanc
cinglant le visage

maudit
soit cet angle
en lame de vent

quoique
c'est d'ici
que tu apparaitras

Publié dans quatre saisons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 13/01/2008 08:02

Si cela en déroute certains c'est qu'ils ne savent pas chercher ou trouver " l'infini de l'infime" dans tes mots si fortsBeau dimanche cher Denis

colette 09/01/2008 08:32

et c'est à ici que tu appartienscet ici de vent et de froidbéni soit cet ici qui te parle et te porteTa nouvelle présentation va, comme tes mots, vers le dénuement... du moins en ai-je l'impression

denis heudré 09/01/2008 20:14

et oui! changement de décor!j'espère que cela ne va pas trop dérouter les habitués.blanc-dénuement  effectivementcomme infime

Daniele 09/01/2008 01:04

Hello bonsoir !   Je passe par ici, et je vois que la "maison" a changé de look !   J'aimais bien avant..  Mais, la tendance est au blanc, c'est bien aussi !  Et puis, l'important ce sont vos mots, votre poésie...  Merci pour ces partages..

Daniele 07/01/2008 23:52

Apporté par le vent,un matin il arriva.Emporté par le vent,un soir il s'en alla...Merci à vous pour votre poème de ce jour. Je l'aime particulièrement.