au pas de l'ombre

Publié le par denis heudré

le jour recule
au pas de l'ombre
et sans voix 
ferme les portes

j'ai vu
parmi sa mort
le froid d'une étoile
s'essayer un chant

Publié dans dans la nuit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danièle 07/03/2008 02:03

Beau choix que Philippe Glass. (suis allée voir "Paris" dimanche dernier)

marlene 01/03/2008 17:26

Quelques mots et beaucoup d'émotion

colette 01/03/2008 08:46

j'écoute souvent Philippe Glass et il convient bien au silence de tes mots

denis 01/03/2008 12:55

Merci Colette de ce commentaire.Effectivement, j'ai changé de fond sonore car Satie est devenu un peu trop à la mode avec le film "Paris". Je retrouve dans Philippe Glass la mélancolie qui embrasse le mieux mes mots.à bientôt