théâtre

Publié le par denis heudré

tout cri se mesure
au son des trois coups

toute lumière
au velours

diapasons en scène
accordent le pas

Publié dans rencontres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Belle réussite que ce poème. Merci pour le partage.
Répondre
C
j'aime aller au pas de tes mots
Répondre
D
Le rideau rouge se lèvePlace au spectacle des mots
Répondre
L
bonjour denis , merci de ton passage , la musique est du chanteur poete galicien Antonio Placer , je devrai le marquer ! tes poèmes sont toujurs un vrai plaisir !!! à bientot ( mais mon blog continuait sur http://aloredelam.com
Répondre
F
Ce poème cause le frisson de l'émotion
Répondre