méchants

Publié le par denis heudré

leurs mots chauffés au rouge
ne laissent que des trainées de sel
dans le bruissement des larmes

une haine implacable
tapisse leur bouche
et s'en vont sans se retourner

laissant brimades et brûlures
claquer au vent
des acides rancuniers

Commenter cet article

MP 29/03/2006 18:04

Fichtre, en voilà des méchant vraiment méchamment dépeints ! Poéteusement