intérieur

Publié le par denis heudré

les plinthes empêchent
les murs de marcher

les rideaux montent
sagement la garde

innocentes forces de l'ordre
résignées à attendre

Publié dans absences intérieures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
j'ai beaucoup de tendresse
pour ces innocentes forces de l'ordre
résignées à attendre
mes plinthes jusqu'à présent ne s'étaient jamais plaintes
et il me semblait que mes murs
marchaient sans entraves...
Comme quoi, sans le vouloir,
on passe souvent à côté des choses ...
Répondre