grisaille

Publié le par denis heudré

hier tel

gris par les places

temps vouté

- froid inox -


parsemailles

de feuilles mortes

de vents

et de chacun-chez-soi


saison

amputée de l'envie

quand l'heure d'hiver

censure le jour


me coucher

à pas d'ombre

emmitoufflé de pierres

et de certitudes


et si c'était nous

la grisaille?

Publié dans quatre saisons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gaïa 04/12/2008 12:29

Hum... La question est posée

colette 01/12/2008 12:24

nous sommes de gris et d'azur
de clarté et de plomb