pensées d'automne

Publié le par denis heudré

chute du froid  des feuilles
mortes entre crachin et solitude

le vent dégueule ses morts
dans les recoins

un homme arrache ses mauvaises herbes
perdu  dans ses pensées

blanc est le ciel
noire est la terre

peu importe ses hommes
il n'y a que leurs pas
occupés à autre chose

n'avoir rien à penser
appauvrit le pas
dirait le poète

Publié dans quatre saisons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 24/12/2008 17:20

les pas de ceux qui ne pensent pasles avancent vers quoi ?