chant d'honneur

Publié le par denis heudré

champ d'honneur
ou champ d'épaules
les chairs arrêtées
dans leur élan de cri

les oiseaux non plus
ne s'en sont pas remis
le soir aura toujours
un gout de sang

Publié dans en hommage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
je les appelle "champs d'horreur"dénoncer encore et toujours cette " connerie de guerre"
Répondre