voix

Publié le par denis heudré

dans le flot
de l'éphémère
tirer les vents
comme un ruban

sans ruiner
l'instant
d'une voix
au chant
effiloché

Publié dans le temps qui s'en va

Commenter cet article

colette muyard 16/07/2006 11:03

Le chant loin d'être "effiloché" est très fort dans sa sobriété. Merci !