entrer

Publié le par denis heudré

le portillon est ouvert
quelques marches
s'attendent à mon pas

on dirait le mur s'appuyant
sur des hortensias
impatients de bleu

la fenêtre
dans une étreinte blanche
dévoile ses dentelles

un chat
terrassé de rêverie
se moque de ma main

ici la pierre est accueil
et les volets que paupières

Publié dans rencontres

Commenter cet article