tumulte de l'aube

Publié le par denis heudré

dans le tumulte de l'aube
nos paupières trahissent
l'agonie de nos rêves
emmêlés dans les ronces
enflammées de l'enfance

pourtant incapable de désespoir
le silence blindait
nos regards du voile maussade
des sourdes brimades
des jours trop communs

et maintenant
à la fleur ténue de l'âge
nos bonheurs mornes
s'accoutument aux flétrissures
d'une ligne de vie qui s'effiloche


Publié dans aubes et crépuscules

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article