secrets à fenestrer

Publié le par denis heudré

à qui va courir
les visages inconnus
la ville offre
ses secrets à fenestrer

rumeurs de murs
à l'amer des heures
mille regards
en lumière intérieure

derrière ses paupières
cent mille errances
et dérives essoufflées
à l'abri dans la nuit

Publié dans ville

Commenter cet article

florence 25/08/2009 12:07

J'aime celui-ci pour ses allitération, son rythme rapide. (peut-être une mise en ligne plus en largeur donnerait un souffle différent?)Tu es très inspiré en ce moment!

José Le Moigne 20/08/2009 00:42

Beau poème

colette 15/08/2009 09:53

Quelle belle musique en cette "rumeur de mursà l'amer des heures"en amitié

marlou 13/08/2009 17:01

Triste, la ville dont tu dévoiles l'âme profonde...