direction quelque mort

Publié le par denis heudré

et puis direction quelque mort l'oeuvre de machines à machins réglées à la seconde un bientôt inflexible replié immobile sous la parole l'esprit dans le revenir le corps déjà moins individé les reflets broyés sous la pierre du moulin n'en faire que l'essence

Publié dans mort

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article