anniversaire

Publié le par denis heudré

il n'est pas de vent
pour cette bougie apeurée
qui éteint les années
sans en savoir le risque

il n'est pas de souffle
pour ces jours figés
à se fomenter une intimité
à l'abri de toute incandescence

il n'est pas de vent
pour renverser les ombres

Publié dans le temps qui s'en va

Commenter cet article

Colette 20/12/2006 11:31

Je ne veux pas du tout impressionner qui que ce soit ! Je suis comme nous tous, je devrais dire nous un certain nombre : je cherche.
Et j'ai beaucoup à apprendre et recevoir de certaines écritures dont la tienne.
Dis-moi qu'est-ce que la newsletter car j'ai (d'après over-blog) des abonnés mais pas de newsletter

denis 18/12/2006 20:26

Bonjour Colette,Bien sûr que les commentaires me font plaisir et que j'aimerais en avoir beaucoup plus. Le peu de commentaires vient sans doute que la majorité des visiteurs n'aiment peut être pas assez ma poésie. De mon côté, je fais un peu pareil. Quand je n'aime pas, je ne préfère pas être trop critique et m'en vais sans laisser de message.D'autres fois, je suis tellement impressionné par le contenu du blog que je ne sais pas trop quoi écrire sans être banal, sans intérêt.Le nombre de visiteurs est un élément mais pas suffisant pour juger de la fréquentation d'un site. Les abonnés à la newsletter est aussi très important. Alors je préfère compter sur ces abonnés (pas assez nombreux toutefois). Et c'est là que je vois que ce n'est pas simple de diffuser sa poésie chez un éditeur. Quand en plus il faut payer pour de la poésie...Merci pour ton soutien. Tu fais partie des auteurs qui m'impressionnent.denis

colette muyard 18/12/2006 19:26

Surprenant que tes  visiteurs ( plutôt nombreux) laissent si peu de commentaires. J'en viens à hésiter... et s'ils te dérangeaient?
En tout cas , parmi la souvent bien décevante déferlante du net , à chaque passage chez toi, "il fait soie sur" mes lectures
Merci