joug bleu

Publié le par denis heudré

la mer ourlée
de cavalcades blanches
et de monologues mauves

          aux chairs secrètes
          aux épaules rentrées
          musculeuses
          prêtes à en découdre

l'horizon est là
appuyant de sa botte
sur ses reins résignés

          depuis longtemps
          renoncés les envols
          condamnée sous ce joug
          bleu

mais le rocher
est plus faible gardien
s'évader vers l'aube

Publié dans l'appel des embruns

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Simbad 22/01/2007 13:36

Bonjour,
Je suis "tombé"  par hasard sur votre blog et je voudrais vous féliciter … Beaux poèmes!
Amicalement
Simbad