marins

Publié le par denis heudré

les marins
derrière la fenêtre
chavirés d'ivresse
brûlant leur solitude
arpentée
de parcours lointains

monologuant
dans l'embrasure
de leur regard
un voile submergé
de langues étrangères
entendues au port

cargaison d'ennui
au milieu de l'abîme
il n'y a plus d'eau
que dans l'évier
pour ces marins éteints
mais rouge est leur route

Publié dans l'appel des embruns

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 15/05/2010 07:06



parcours arrêté


voyages "éteints" au rouge noir de l'ivresse