ratures

Publié le par denis heudré

le monologue
a ses ratures
que le lecteur ignore

images reprisées
silences ravaudés

mais au balcon
des mots
le poète sourit

Publié dans mes chemins de poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 22/05/2007 17:23

Dans la même tonalité que ta (si belle!) dernière strophe, j'ai écrit sur le poète:
" A force de gratter
le tourbillon des mots,
il a le coeur en rires
et les mains en ruisseau"
( Sourires de brume 2006)