matin froid

Publié le par denis heudré

le matin est toujours froid
et vide

de sa bouche appauvrie
il n'est plus de baiser

élancements de solitude
dans cette vie en ruine douce

le vieux chat s'en moque
qui endort la sienne
enroulé dans le canapé

entre ombre et silence
en proie aux reflets
d'un miroir féroce

le soir est toujours froid
et vide


poème repris dans le n°1 de la revue "Le capital des mots"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Phildag 12/08/2007 09:29

Ben! mon grand
Voilà un bien joli texte mais si plein de mélancolie voire de désespoir que l'on a du mal à penser que tu sois en vacances (sourire)
Chouette n'empêche
Philippe