usines

Publié le par denis heudré

usines
au passé bâillonné
vidées de leur sang
écrasées par la bruine
et les regrets

cheminées
muettes de toute fumée
qu'on accusait de salir le ciel

mais le ciel est toujours gris
quand s'écroulent les murs

Publié dans la nostalgie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article