jours

Publié le par denis heudré

porosité des jours
absorbant des lumières pas fraiches
épanchées d'on ne sait quelle écorchure
des rumeurs de ressacs
épousant les embruns de nos vies
des éclats de mémoire consumés
dans des linceuls épuisés

de ces jours
je ne garde en escarcelle
que l'approche de leur pas
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Systole 04/04/2006 21:24

Regarde
derrière le décor
poussée au limon des aubes roses
clignote la jonquille